Galerie photo  
 

» Préambule
L'idée et l'envie d'Alain Prost de fonder une écurie de Formule Un ne date pas d'hier. Déjà, en 1989, il envisage déjà cette entreprise en collaboration avec Renault et Elf qui enterrent assez vite le projet. Au début de l'année 1992, il monte un nouveau projet avec Ligier et Renault qui ne se concrétise toujours pas. En 1994, il rentre à nouveau en contact avec Renault pour la fourniture d'un moteur, mais c'est un nouvel échec ; Il faudra finalement attendre 1997 pour qu'Alain Prost concrétise enfin son rêve...

»  Saison 1997
En février Alain Prost fait l'acquisition de l'écurie Ligier pour 12 millions de dollars (plus de 68 millions de francs). Le quadruple champion du monde qui souhaite une équipe franco-française, signe un accord de partenariat avec Peugeot portant sur la fourniture des moteurs pour une durée de trois ans. 

La saison débute en mars avec la JS45, la voiture développée par l'équipe de Ligier, propulsée par le moteur Mugen-Honda. Olivier Panis, auteur de la seconde place lors du Grand Prix d'Espagne, doit être remplacé par Jarno Trulli suite à un violent accident survenu au Canada. Jarno terminera les sept derniers grand prix de la saison et l'équipe terminera à la 6ème place du Championnat Constructeurs avec 21 points.

»  Saison 1998
La première voiture conçue par les techniciens Prost Grand Prix sort des ateliers au début de l'année, elle sera baptisée AP01 et sera pilotée par Olivier Panis, remis de son accident et Jarno Trulli. 

Mars 1998, l'équipe quitte ses locaux exigus de Magny Cours pour emménager à Guyancourt dans sa toute nouvelle usine. La saison est difficile et l'écurie devra se contenter de la 9ème place au Championnat avec un point arraché par Jarno Trulli à Spa Francorchamps.

»  Saison 1999
L'AP02, développée en étroite collaboration avec B3 Technologies, est la toute première voiture développée intégralement en interne, l'AP01 ayant été construite à partir d'éléments dessinés par les ingénieurs Prost Grand Prix mais fabriqués à l'extérieur. Elle sera à nouveau pilotée par le duo Panis-Trulli. Ce dernier se distingue par une brillante seconde position au Grand Prix d'Europe qui permet à Prost Grand Prix de terminer à la septième place du Championnat du Monde des Constructeurs avec 9 points. 

»  Saison 2000
L'AP03 sera pilotée cette saison par Jean Alesi et Nick Heidfield. Malheureusement ce fut la pire saison pour Prost Grand Prix, la fiabilité n'est pas au rendez-vous et les bleus n'ont pas souvent l'occasion de franchir la ligne d'arrivée. Par ailleurs l'aérodynamisme de la voiture n'est pas satisfaisant et Peugeot laisse sous entendre sa volonté de ne pas continuer son aventure en Formule un. L'ambiance de travail au sein de l'équipe est au plus bas ce qui conduit à une dernière place au Championnat du Monde des Constructeurs avec un score vierge de tout point.

»  Saison 2001
L'AP04 a été construite en un temps record autour du moteur Ferrari Champion du Monde client pour parvenir à parcourir un maximum de kilomètres en essais avant le premier Grand Prix et la fiabilité est au rendez-vous !

Cette saison sera bien mouvementée pour l'équipe : En début de saison les pilotes titulaires sont Jean Alesi et Gaston Mazzacane, ce dernier sera rapidement remplacé par Luciano Burti. Puis c'est Jean Alesi qui quitte l'équipe après le Grand Prix d'Allemagne, il est remplacé par le pilote allemand Heinz Harald Frentzen qui s'efforce d'améliorer les performances de la voiture. Il y parvient plutôt bien en se qualifiant à la quatrième place lors du Grand Prix de Belgique à Spa Francorchamps, la meilleure position en qualification de la saison ! 

Malheureusement lors de ce même Grand Prix Luciano Burti est gravement accidenté et ne pourra pas terminer la saison, il sera remplacé par le jeune pilote Tchèque Thomas Enge pour les quatre derniers Grand Prix.

Au terme de cette saison, l'écurie remonte à la neuvième place du Championnat des Constructeurs avec 4 points, tous décrochés par Jean Alesi.

»  Les derniers jours...
Après la clôture des dépôts de dossiers de reprise le 15 janvier 2002, la sanction tombe 13 jours plus tard : l'écurie Prost Grand Prix est placée en liquidation judiciaire… La fin d'un rêve bleu, qui laissera aux fans une saveur d'inachevé lié à un sentiment d'abandon… Alain Prost dira lui-même que cette fin " arrange tout le monde "… S'en suivra un rachat (un pillage ?) de la propriété intellectuelle des AP05 par Charles Nickerson et son fantomatique DART GP (qui menacent toujours d'être présents au GP de Monaco), puis une vente aux enchères des actifs de l'écurie par l'etude Poulain Lefur...

© 2003 Prost-scriptum.com - Photos © Prost Press - Tous droits réservés - Reproduction interdite

 

[ Accueil / Actu | L'écurie | Alain Prost | Souvenirs | Galerie | Goodies | Forum ]