Galerie photo  
 

le resume 

Centre de gravité abaissé, échappements hauts, boîte de vitesse à 7 rapports, l’AP03 semble bien née. A cela s’associe le recrutement du designer Alan Jenkins…

Mais derrière les éternels optimistes, Alain Prost est anxieux. Il sait que malgré un potentiel intéressant, une monoplace ne peut être performante uniquement si toutes les parties engagées travaillent à fond. Et ce que la rumeur cultivera avant des annonces plus officielles, à savoir le désengagement de Peugeot en F1, Alain le sait déjà. Qui dépenserait des sommes folles dans un programme moteur destiné à être arrêté dix mois plus tard ?

Par ailleurs, les premiers essais hivernaux vont se révéler catastrophiques en raison d’une électronique capricieuse, ce qui entache les débuts officiels de Jean Alesi au sein de la structure française. La saison risque d’être difficile pour Jeannot, ainsi que pour Nick Heidfeld, son jeune équipier champion en titre de F3000 qui débute en F1. 

La saison débute pourtant avec une encourageante 9ème place de Nick à l’arrivée du GP d’Australie, alors que Jean abandonne. Mais les soucis perdurent, et les GP à venir vont en être la triste illustration. Double abandon au Brésil et à St Marin : pas de quoi rassurer l’équipe quand au développement de la voiture, si cette dernière ne tient pas la distance d’un GP… En Angleterre, Jean termine (enfin) son premier GP pour Prost à la 10ème place. Les séances de qualifications restent cependant une épreuve de souffrance pour les bleus qui stagnent en fond de grille, leur meilleure position étant pour l’instant une 15ème place… 

En Espagne, Jean abandonne tandis que Nick rallie l’arrivée en 16ème position. Au GP d’Europe, Jean termine à une encourageante 9ème place, alors que Nick est disqualifié dès le samedi, sa monoplace n’ayant pas respecté le poids minimum de 600 kg exigé par la FIA (la Prost d’Heidfeld a été pesée à 598 kg…). La crise est palpable, et Alan Jenkins quitte l’écurie avant même Monaco… Ce GP va pourtant se révéler intéressant pour les bleus : en qualifications, Jean décroche une superbe 7ème place porteuse d’espoir pour le lendemain : "Grâce à quelques précieux conseils du « professeur », nous avons eu seulement quelques ajustements à faire, et j’ai été en mesure de tirer le maximum de ma voiture dans les dernières secondes". Malheureusement, sa transmission en décidera autrement. L’honneur des bleus sera sauvé par une belle 8ème position de Nick en course. 

Le Canada verra un nouveau double abandon des pilotes Prost Grand Prix. En France, au contraire,  double arrivée. Loin, très loin (12ème et 14ème), mais ce sera le seul GP de l’année qui verra 2 Prost franchir l’arrivée…En Autriche, double abandon à nouveau. Le GP d’Allemagne verra l’arrivée de Nick en 12ème position. Hongrie et Belgique : double abandon. Jean avait pourtant fait sensation sur le circuit de Spa Francorchamps en prenant une 4ème place en course suite à un judicieux changement de pneus en début de GP avant d’abandonner : "Le résultat n'est malheureusement pas là au final, puisque je m'arrête sur un problème de pression d'essence provoqué par la rupture d'une pièce du circuit d'essence. Mais l'important dans une situation comme la nôtre, c'est d'avoir montré mon envie d'apporter un résultat à l'équipe. Il reste quatre courses. Si nous nous appliquons tous, je suis sur que nous pouvons faire un bon résultat. En tout cas, il faut travailler, y croire. Au moins, j'espère que cette course a donné un peu d'oxygène à l'équipe.

Mais point d’oxygène, la saison est un véritable chemin de croix, malgré tous les efforts fournis. En Italie, Jean termine 12ème, alors que Nick abandonne. A Indianapolis, pour le retour du F1 Circus aux USA, c’est Nick qui finit, en 9ème position. Double abandon au Japon, et une triste 11ème place de Jean en Malaisie pour clôturer cette saison en enfer. 

Retrait de Peugeot (avec plus d'une cinquantaine de moteurs cassés cette saison, un record !), aucun point marqué au championnat, une 8ème place pour meilleur résultat, l’écurie perd les avantages FOCA  pour la saison à venir. Nick s’en va, mais Jean renouvelle sa confiance aux bleus : son courage et sa détermination ont été exemplaires tout au long de cette saison…

© 2003 Prost-scriptum.com - Photos © Prost Press - Tous droits réservés - Reproduction interdite

 

[ Accueil / Actu | L'écurie | Alain Prost | Souvenirs | Galerie | Goodies | Forum ]