Galerie photo  
 

 

Le 17 février 1997, soit moins d'un mois après la présentation de la JS-45 à la presse , Alain Prost officialise le rachat de l'écurie Ligier. Il est trop tard pour modifier quoi que ce soit à la voiture ou à la composition des pilotes, mais Alain Prost apporte avec lui de nouveaux partenaires et sponsors.

"Premier Grand Prix de l'année et déjà deux points, plus les deux voitures à l'arrivée... C'est une belle façon de commencer la saison. Cette course était importante pour toute l'équipe, ainsi que pour nos partenaires, et bien sûr pour Alain (Prost). Je suis très heureux pour lui." Tel est le commentaire d'Olivier Panis au sortir du premier grand prix de la saison en Australie. Avec sa 5ème place, l'écurie Prost Grand Prix démarre en trombe. Le châssis JS45 semble bien né, le moteur Mugen-Honda se révèle performant tant en qualification qu'en course, tout comme les nouveaux pneus Bridgestone.

Performance ponctuelle ou sérieux compétiteur ? Le GP du Brésil va largement confirmer les espoirs fondés sur les bleus : bien que Shinji Nakano reste en retrait, son coéquipier déclenche les passions : 5ème sur la grille, 3ème à l'arrivée, et à la régulière ! Et de ce fait premier podium pour Prost GP en seulement deux courses ! La machine bleue est lancée.

Pas de points en Argentine (double abandon), ni à St Marin, mais Olivier fait un malheur en qualification : 3ème temps à Buenos Aires et 1ère ligne à Imola !! Shinji reste lui confiné en fond de grille… Arrivé en principauté de Monaco, Olivier, vainqueur de l'épreuve en 1996, s'illustrera en signant un excellente 4ème place. 

L'escale ibérique du championnat enfonce encore le clou : malgré une 12ème place sur la grille, Olivier remonte son handicap pour terminer sur la 2ème marche du podium derrière Villeneuve ! A l'issue du premier tiers de la saison, Olivier se trouve à la 3ème place au Championnat du Monde, grâce à deux podiums et quatre résultats dans les points sur six courses : un résultat que personne n'aurait imaginé en ce début de saison ! Olivier en lice pour le titre mondial ! 

Malheureusement, cet élan sera brisé par le terrible accident d'Olivier lors du GP du Canada. Après avoir été transféré par hélicoptère à l'Hôpital du Sacré Coeur à Montréal, des examens complémentaires sur Olivier révèleront des doubles fractures fermées aux deux jambes. Une intervention chirurgicale sera pratiquée au cours de la soirée. Dans ce contexte dramatique, on ne s'attardera guère sur la 6ème place de Shinji qui apporte ainsi un point supplémentaire à l'écurie. Cet accident, l'écurie ne s'en remettra pas. Alain Prost doit désigner un remplaçant à Olivier, indisponible pour plusieurs GP. Le choix sera fait entre Jarno Trulli, espoir révélé chez Minardi en ce début de saison, et l'espoir français Emmanuel Collard. La décision de signer le jeune italien fera couler beaucoup d'encre, même si ce choix se révèlera fort judicieux de la part d'Alain. 

Au GP de France, Jarno se placera sur la 6ème place de la grille, faisant ainsi taire ses détracteurs. Au GP d'Angleterre les Prost établiront des performances sans éclats. Le GP d'Allemagne, par contre, va voir une splendide performance de Jarno qui amène sa monoplace à la 4ème place, shinji terminant 7ème. Tir groupé en Hongrie, où Shinji devance son coéquipier pour le gain de la 6ème place. De bons résultats, mais qui n'ont plus grand-chose à voir avec les performances du début de saison… Les GP de Belgique et d'Italie confirment les positionnements en qualification dans le ventre mou de la grille, et les résultats en course sont sans éclat.

Mais le GP d'Autriche voit un Trulli déchaîné placer sa Prost sur la 3ème place de la grille…"Mon tour rapide était un vrai régal" dira Jarno. Malheureusement, cette performance ne sera pas rééditée en course. Le GP du Luxembourg marque le retour tant espéré d'Olivier Panis : "Je suis très heureux d'être de retour, et l'accueil que m'a réservé l'équipe et tout le paddock m'a beaucoup touché. " Pour son premier GP depuis son accident, Olivier démontre qu'il n'a rien perdu de son talent : 6ème place à l'arrivée ! "Après mon accident, le seul doute qui pouvait subsister concernait ma résistance sur la durée d'une course. Ce doute est aujourd'hui levé."

Néanmoins, les deux derniers GP de la saison (Japon & Europe) ne donneront pas de résultats significatifs, et l'écurie clôturera sa première saison de GP avec la 6ème place du championnat constructeur avec 21 points, Olivier terminant pour sa part à une très correcte 9ème place du championnat conducteur, malgré son absence durant 7 GP ! Son remplaçant Trulli se classe 15ème avec 3 points, et Nakano prend la 18ème place avec 2 points. 

Avec de tels résultats pour une première année, les espoirs sont grands pour la saison à venir !

© 2003 Prost-scriptum.com - Photos © Prost Press - Tous droits réservés - Reproduction interdite

 

[ Accueil / Actu | L'écurie | Alain Prost | Souvenirs | Galerie | Goodies | Forum ]